Introduction

La société moderne génère de grandes quantités de déchets qui représentant une menace considérable pour l’environnement et la santé humaine et animale. C’est pour cela que leur gestion est une priorité politique pour les pays et l’une des dimensions clés de la stratégie de développement durable de l’Union européenne.

Cependant, l’un des principaux défis de nos sociétés est aujourd’hui de faire face à cette énorme quantité de sous-produits et déchets primaires de manière acceptable du point de vue environnemental.

Metabioresor vise à contribuer au développement d’une technologie innovante pour répondre à ce défi à travers un projet pilote de gestion des sous-produits et déchets organiques générés dans la ville de Lorca (Murcia, Espagne).

Matériaux 2

La gestion de ces sous-produits et déchets organiques représente un coût pour la administration locale (déchets d’élagage et de jardinage, déchets de bois, boues issues du traitement des eaux usées urbaines), pour les para el éleveurs (lisier et carcasses de porc) et pour les industries agro-alimentaires telles que des abattoirs (sang et poils, entre autres). Ces matériaux organiques (à l’exception du lisier) finissent normalement dans un site d’enfouissement ou sont pris en charge par un gestionnaire agréé.

La gestion et le transport de ces matériaux comportent des risques environnementaux et sanitaires. Il est donc nécessaire d’encourager des mesures pour leur traitement et transformation in situ. En outre, les processus de gestion de ces déchets ont un coût économique élevé qui doit être compensée par des initiatives de valorisation.

Voilà les objectifs de Metabioresor, un projet cofinancé par le programme LIFE+ de l’Union européenne (appel 2008) et la Communauté autonome de la Région de Murcie.

Le projet a une durée de 5 ans. Il a démarré le 1er juin 2010 et durera jusqu’au 31 décembre 2015. Ses principales étapes sont :

Étapes