Glossaire

> Adjuvant

Produit utilisé pour rendre plus efficace une étape particulière d’un processus (par exemple l’alginate, qui rend plus efficace l’action des bactéries qui décomposent les cadavres).

> Alginates

L’alginate est une substance chimique purifiée obtenue à partir d’algues marines brunes. Ces substances sont des polymères organiques dérivés de l’acide alginique. Leur utilisation est très variée : épaississant pour les crèmes, détergents, encres pour l’impression textile et une grande variété de produits. L’alginate est un matériau largement utilisé en médecine dentaire.

> Amendement du sol

Différentes pratiques destinées à améliorer les conditions physiques (p. ex. la texture) et chimiques (p. ex. le pH) des sols qui consistent principalement en l’incorporation de matières organiques ou d’autres substrats de la même origine (boues d’épuration, déchets de fermentations, etc.).

> Autolyse

Processus par lequel un organisme se dégrade ou se détruit. Il s’agit du processus naturel de décomposition des êtres vivants.

> Bioactivateurs

Substances qui, à faible concentration, peuvent stimuler des processus chimiques et les rendre plus efficients.

> Biogaz

Mélange de gaz produits pendant la décomposition des matières organiques dans des conditions anaérobies (en absence d’oxygène) due à l’action bactérienne. Le méthane est le composant principal du biogaz (jusqu’à 70 %) et c’est lui qui donne ses caractéristiques comme combustible au biogaz, le rendant intéressant pour la production d’énergie.

> Biomasse

La biomasse est toute matière biologique, sauf celle qui est fossilisée et s’incruste dans des formations géologiques. Elle est également une source d’énergie, car, après traitement et combustion, elle peut être transformée en biogaz, bioéthanol ou d’autres combustibles énergétiques.

> Boues d’épuration

Il s’agit de la fraction solide (bien que la teneur en humidité reste élevée) générée comme résidu final dans les processus de traitement de l’eau dans les stations d’épuration (urbaines ou industrielles).

> Chaudière à biomasse

Machine industrielle qui produit de l’énergie thermique en brûlant des combustibles d’origine organique (de préférence végétale) et est utilisée pour chauffer de l’eau ou produire même de la vapeur sous pression pour actionner une turbine ou d’autres applications.

> Codigestion

Digestion conjointe d’un mélange de différents produits, afin de parvenir à une haute production de biogaz et à une valorisation des déchets organiques.

> Cogénération

Méthode de production d’énergie qui permet d’obtenir en même temps de l’énergie électrique et thermique, dans un seul processus, améliorant l’efficience du système. Cette efficience accrue est obtenue en utilisant une partie de la chaleur dissipée lors de la production d’énergie électrique conventionnelle pour produire de l’énergie thermique dans une chaudière.

> Cycle combiné

On appelé cycle combiné dans la production d’énergie à la coexistence de deux cycles thermodynamiques dans un même système, un dont le fluide de travail est la vapeur d’eau et un autre dont le fluide est un gaz produit par combustion.

> Déchet

Partie inutilisable d’une ressource (définition de l’Académie royale de la Langue espagnole).

> Digestat

Bouillon organo-minéral résultant de la digestion anaérobie de substrats ou matériaux présentant des teneurs différentes en matière organique facilement dégradable.

> Digestion (aérobie ou anaérobie)

Dégradation de matières organiques dans un processus utilisé par les microorganismes pour obtenir de l’énergie. Toutes les digestions sont des fermentations, mais toutes les fermentations ne sont pas des digestions. La fermentation en présence d’oxygène est ce que l’on appelle compostage.

> Fermentation

Processus catabolique réalisé par différents micro-organismes qui transforme des biomolécules complexes en des molécules simples et en énergie chimique sous la forme de liens phosphate et de molécules d’ATP, qui est stockée. Il s’agit d’un processus d’oxydation incomplète, totalement anaérobique, qui résulte en un composé organique final. Ces produits finis caractérisent les différents types de fermentation.

> Fertigation

Technique agricole qui combine l’irrigation avec l’apport d’éléments nutritifs dissous dans l’eau.

> Granulation

Procédé industriel utilisé pour transformer divers matériaux en granulés.

> Granulés

Matériau solide, densifié par compactage et granulation de fines particules de bois ou d’autre biomasse (paille de céréales DSU, etc.). Ils peuvent être constitués de mélanges de différents matériaux et incorporer des additifs qui améliorent leurs qualités.

> Hydrolyse de cadavres

L’hydrolyse enzymatique à l’aide de bioactivateurs consiste en l’utilisation d’une substance (alginate) qui active l’autolyse (processus naturel de décomposition de tous les êtres vivants) des cadavres, en favorisant le développement bactérien saprophytique. La molécule d’alginate, en raison de ses radicaux libres, présente une haute capacité d’échange d’ions et peut agir comme agent chélateur (formant des complexes avec d’autres ions) autant pour les déchets du métabolisme bactérien que pour les nutriments de ces micro-organismes (en particulier les nitrates et les phosphates). De ce fait, l’alginate agit comme une sorte de « garde-manger biologique » pour la flore cadavérique (les sucres et la structure du produit une fois qu’il est hydrolysé fournissent à la fois une nourriture immédiatement disponible et un support pour l’activation et la prolifération des principaux microorganismes, et ce, autant dans les réacteurs aérobies que dans les anaérobies). De même, ces alginates évitent largement la production de mauvaises odeurs dans le voisinage de la cuve d’hydrolyse, stimulent la multiplication enzymatique et donc accélèrent considérablement le processus naturel d’autolyse et, enfin, favorisent la formation de nodules (agrégation) de matière organique qui se déposeront au fond de la cuve, où ils seront digérés en anaérobie stricte (sans oxygène). En définitive, il s’agit d’un processus de fermentation anaérobie en phase liquide ne nécessitant pas l’utilisation d’agents externes (autres que l’alginate de sodium) pour accomplir l’hydrolyse des matières organiques, car il utilise des enzymes et des bactéries naturellement présentes dans les cadavres.. Le liquide résultant du processus d’hydrolyse est épais, brun clair, avec une présence majoritaire de carbonates, phosphates et sulfates qui ne rappelle en rien les cadavres dont il est issu, ni par son structure (les cadavres, solides, ont été liquéfiés), ni par sa composition chimique (avec des traces de matière organique fortement dégradée : des acides aminés, des acides gras volatils et d’autres présentant moins de 18 atomes de carbone, ainsi que des sucres). Ce liquide peut être facilement extrait de la cuve d’hydrolyse en utilisant une pompe, pour être transporté vers le système de méthanisation. Il faut noter aussi que le volume de déchets aura diminué dans le processus.

> Lisier

Mélange de fumier, d’eau, d’eau de nettoyage, de restes d’aliments, de poils et de squames d’animaux.

> Méthane

Gaz majoritaire dans le biogaz, qui est utilisé comme combustible dans la production d’électricité dans des usines adaptées.

> Méthanisation, Fermentation méthanique ou Digestion anaérobie

Processus biochimique par lequel la matière organique est décomposée par des bactéries en l’absence d’oxygène, produisant du biogaz, mélange de méthane et autres gaz. Cette fermentation est la mieux adaptée pour transformer la biomasse humide, c’est-à-dire celle dont l’humidité relative dépasse le 75 %.

> Programme Life+

Le programme Life+ est le seul instrument financier de l’Union européenne exclusivement consacré à l’environnement. Son objectif général est de contribuer à la mise en œuvre, à l’actualisation et au développement de la politique et du droit communautaires en matière d’environnement, en assurant le financement de projets pilote ou de démonstration présentant une valeur ajoutée européenne. http://ec.europa.eu/environment/life/about/index.htm

> Saprophyte

Organisme qui obtient sa nourriture de la matière organique en décomposition.

> Sous-produit

Produit final d’un processus qui peut avoir une utilité dans un autre processus (récupération) ou dans celui même dont il est issu (recyclage).

> Tampon

L’effet tampon est celui qui se produit quand le pH d’une solution reste constant (dans une certaine mesure) malgré l’addition d’acides ou de bases.

> Usine pilote

L’usine pilote est un prototype sur une plus petite échelle que celle d’une usine commerciale. Elle comprend tous les éléments du processus, ce qui permet d’évaluer et d’optimiser ses performances à un coût inférieur, pouvant effectuer des ajustements techniques et mettre en place des essais avec plus de facilité.

> Valorisation énergétique

Aussi appelée récupération d’énergie. Elle s’applique aux processus où l’on récupère l’énergie contenue dans les différents sous-produits ou déchets, généralement sous la forme de chaleur ou de gaz.

dernières infos

Présentation du projet lors de la foire SEPOR

Le projet a organisé, dans le cadre de la XLIII Foire Agroalimentaire et de l’Élevage de Lorca (13–16/09/2010, Murcia), une des plus importantes en Espagne,…

Présentation à la presse Conférence LIFE

Participation à la conférence LIFE « Les fumiers : modes de gestion novateurs et progrès environnementaux », tenue à Saragosse du 16 au 18 juin…

Présentation à la Real Sociedad Económica de Amigos del País.

Le 24 février dernier, le responsable scientifique de METABIORESOR a présenté les objectifs et les activités du projet lors d’une conférence au siège de la…